Comment mettre en place une boîte à idées en entreprise ?

Lisa Vallini

5 min de lecture
boite-a-idees-entreprise

Développer de nouveaux produits et services innovants est primordial pour toute entreprise, mais cela peut engendrer de nombreux coûts. Bien souvent, un vivier de nouvelles idées se cache au sein-même de votre société. C'est pourquoi il est intéressant de mettre en place une boîte à idées. Mais comment faire et quels en sont les effets et avantages sur l’entreprise ? On vous explique tout !

1. La boîte à idées : d’où vient-elle et à quoi sert-elle ?

 Le principe de la boîte à idées

La boîte à idée est un processus et concept d’innovation dont le principe est de faire participer l’ensemble des employés à la recherche et au développement du monde de l’entreprise. Cette méthode et expérience collaborative est apparue avec la transformation digitale dans de nombreuses start-up et entreprises innovantes. Elle est pratiquée au quotidien dans les laboratoires d’open innovation en interne.

En effet, les grands groupes se sont rapidement rendu compte de l’intérêt de ce système de management pour innover, que ce soit pour économiser de l’argent ou lancer des innovations de rupture.

 L’intérêt de la boîte à idées

La boîte à idées est un concept avec de nombreux avantages qui permet d’aider à innover en impliquant l’ensemble de l’entreprise en interne. Cette expérience implique des coûts restreints (de gestion et de personne par exemple) et peut engendrer des bénéfices non négligeables, que ce soit par la découverte de solutions innovantes ou par la réduction drastique de coûts grâce à l’amélioration des processus. C’est également un signal fort d’agilité et de management collaboratif, qui ne fera que renforcer l’engagement des groupes de salariés.

Elle peut prendre la forme d’un espace de récolte des idées émises pour l’amélioration continue de la qualité de vie au travail, ou d’événements ponctuels comme des hackathons ou d’un projet de design thinking. Elle n’est pas obligatoirement une boite physique mais être matérialisée sur une plateforme par exemple.  

2. Comment mettre en place une boîte à idées ?

 Nous vous apportons 7 règles à respecter pour une approche pratique et efficace de cet outil.

Manager : il serait contre-productif de lancer un tel système sans un appui à 100% de la direction. Tout le monde doit adhérer et comprendre les objectifs. Chaque strate doit relayer les informations mise en œuvre pour motiver et fédérer les équipes ou une équipe quelles que soient les responsabilités, des managers aux collaborateurs.

Donner du temps : les meilleures idées ont une période de maturation longue afin que l’avis donné soit réfléchi. Il faut laisser le temps de lever tous les freins qui pourraient exister au sein de l’entreprise et collecter un maximum de suggestions. Pour concrétiser une nouvelle idée, il faut en avoir éliminé des dizaines.

Communiquer : pour tirer le meilleur de l’intelligence collective, il est nécessaire que l’ensemble de l’entreprise soit informé de la démarche d’innovation participative mise en œuvre. Tous les membres de l’entreprise peuvent être porteurs de nouveaux projets. Cela peut passer par une communication sur un site internet dédié ou par l’envoi de mails à l’ensemble des employés. Organiser un événement de lancement est aussi une piste à envisager.

Animer : il faut compter au minimum plusieurs années pour pouvoir mesurer le ROI des innovations développées grâce aux boîtes à idées. Il faut donc veiller à ce que la démarche de la boîte à idées ne tombe pas dans l’oubli. Cela passe par une analyse de la participation et des rappels fréquents sur l’intérêt de cette initiative.

Donner les moyens : pour avoir de la crédibilité, il faut s’assurer de mettre suffisamment de moyens disponibles en face. Nous vous recommandons d’utiliser une page web dédiée ou une plateforme, de mettre à disposition des dotations financières, ou encore des jours de travail consacrés au développement de cette idée. 

Analyser et piloter : Non seulement c’est indispensable pour assurer la crédibilité de votre dispositif, mais également pour faire progresser le niveau général des innovations reçues. Pour les sociétés les plus performantes dans ce domaine, nous vous donnons une astuce qui permet de mouliner rapidement les innovations reçues : elles doivent générer des revenus supplémentaires ou des économies de dépenses. Tout le reste est renvoyé aux bonnes pratiques ou aux affaires courantes.

Féliciter : le collaborateur ou le groupe qui participe et qui remporte votre prix de l’innovation sera fier : pour lui, pour vous, pour ses collègues ou ses membres d’équipe s’ils sont plusieurs. Il est important de préparer en amont une récompense dédiée à la hauteur des actions (un certain montant offert en chèques cadeaux par exemple).

Se mettre à la place du collaborateur : il faut veiller à ne pas brider les plus créatifs d’entre eux. Pour développer de nouvelles idées, il est nécessaire de disposer d’une liberté d’action. D’ailleurs, n’hésitez pas à déroger à certaines règles managériales mises en place dans le cadre quotidien de l’entreprise.

👇 Les points à retenirgood-to-know-glady
  • les boîtes à idées sont un outil qui permet d’innover tout en réalisant des économies.
  • c’est un moyen d’engager les salariés et de montrer une culture d’entreprise dans l’ère du temps. 
  • cela permet aux salariés de donner leur avis et de s’exprimer librement
  • il est nécessaire de mettre en place un management bienveillant et à l’écoute pour tirer le meilleur de la boîte à idées.

Lisa Vallini