CSE

Quelles sont les attentes de vos bénéficiaires vis-à-vis du CSE ?

7 min de lecture
Quelles sont les attentes de vos bénéficiaires vis-à-vis du CSE ?

La qualité de vie au travail (QVT) joue un rôle important dans la vie d’une entreprise. Elle renvoie au contenu, à l’ambiance et à l’organisation du travail des salariés. Il est donc important que le CSE se soucie des attentes de ses salariés.

Mais alors, quelles sont les attentes des bénéficiaires vis-à-vis de leur CSE et comment celui-ci peut-il améliorer leur QVT ?

1. Le rôle du Comité Social et Économique (CSE)

Rôle de porte-parole des salariés

Le rôle du CSE est avant tout de représenter les salariés de l’entreprise. C’est donc lui qui est chargé de présenter les réclamations individuelles à l’employeur. Ces réclamations peuvent concerner les questions relatives aux salaires, à l’application du Code du travail et des autres dispositions légales ainsi que des conventions et accords collectifs applicables dans l’entreprise. Autrement dit, les délégués du personnel sont les porte-parole et représentants des salariés au sein de l’entreprise.

Il est parfois difficile de déceler la différence entre une réclamation (mission des délégués du personnel) et des revendications (rôle des délégués syndicaux), notamment concernant les salaires.

Les réclamations font références aux dispositions appliquées par le Code du travail ou les autres dispositions légales ou conventionnelles existantes. À l’inverse, les délégués syndicaux ont pour mission de demander des avantages nouveaux ou supérieurs à ceux existants à l’employeur.

Offrir un confort dans la vie de l’entreprise

Les salariés apportent de plus en plus d’importance à l’espace et l’aménagement de leur lieu de travail. Il est donc important de mettre à leur disposition les aménagements nécessaires afin d’améliorer la qualité de vie au travail (QVT) et donc motiver les équipes.

Pouvoir se ravitailler

L’environnement professionnel influe sur la qualité du travail. Les salariés apprécient avoir un espace où se ravitailler, comme des boissons, de la nourriture ou toutes autres choses qui contribuent au bien-être des collaborateurs. Ce sont des moyens mis en place facilement mais qui boostent le moral des salariés.

Les entreprises peuvent, par exemple, proposer des fontaines à eau et des machines à café pour le bien-être du personnel. Mettre à disposition des fruits peut également redonner un petit coup d’énergie.

Un environnement de travail confortable, c’est aussi un endroit convivial et chaleureux. Aménager un coin cuisine ou une cantine est approprié pour des échanges à la pause de midi. Les comités d’entreprise peuvent également offrir des titres restaurants afin de permettre aux salariés de commander ensemble ou bien de se rendre au restaurant pour partager la pause déjeuner. Une bonne ambiance et un cadre agréable apportent un bon équilibre psychologique pour chaque salarié.

Apporter une communication multicanale

Le CSE est l’intermédiaire direct entre la direction, les salariés et les autres représentants du personnel. En fonction des cibles auprès desquelles le CSE communique, il est important que celui-ci adapte sa manière de communiquer.

Ce comité élu du personnel doit communiquer fréquemment, notamment sur les questions que se posent systématiquement les employés. Des questions relatives, par exemple, au rôle de ces instances représentatives du personnel ou encore au fonctionnement et aux actions mises en place pour améliorer le bien-être en entreprise.

Il est également essentiel de communiquer à propos des débats et des délibérations effectuées lors des réunions, car ils concernent avant tout l’entreprise et ses salariés. C’est à cela que va servir le procès-verbal des réunions du CSE, car il permet de résumer en quelques lignes les sujets abordés. Il sera par la suite communiqué aux salariés de l’entreprise par mail, sur l’intranet ou encore par affichage.

Enfin, le CSE se doit de communiquer sur les événements ou les sorties collectives organisés pour les salariés. Il est essentiel de communiquer avant, pendant et après l’événement afin de valoriser l’engagement et les actions proposées.

Livre Blanc : comment renforcer votre communication pour valoriser votre mandat ?

Lorsqu’on est élu au CSE, il est important de se rendre visible et accessible auprès des salariés que vous représentez. Pour cela une bonne communication participera au succès de votre mandat. Découvrez nos conseils et astuces dans notre guide dédié à la communication des CSE.


2. Obtenir les meilleurs avantages

Afin d’améliorer les conditions de travail sans discrimination, le chef d’entreprise ou le CSE (le nouveau comité ayant remplacé la délégation unique du personnel), peuvent proposer des avantages salariaux (cantine d’entreprise, tickets restaurant, primes de vacances) et des activités sociales et culturelles (programme bien-être et sport, sorties culturelles, places de cinéma, voyages). 

Ces avantages sont créés au profit des salariés, de leur famille ou des anciens salariés de l’entreprise.

À savoir : Le Comité Social et Économique (CSE) dispose de ressources financières propres pour exercer ses attributions et fonctionner en toute indépendance. Cette instance représentative du personnel dispose, en effet, d’un budget de fonctionnement. L’employeur verse au Comité Social et Économique une subvention de fonctionnement dont le montant annuel est égal à :

0,20% de la masse salariale brute dans les entreprises de 50 à 2 000 salariés ; 0,22% de la masse salariale brute dans les entreprises de plus de 2 000 salariés.

Pourquoi mettre en place des avantages sociaux dans votre entreprise ?

  • L’importance des avantages sociaux

Indispensables pour le développement et la croissance de leurs activités, les salariés sont des éléments à ne surtout pas négliger pour les entreprises. Offrir des avantages en entreprise favorise le sentiment d’appartenance chez les salariés et aide à attirer de nouveaux talents.

  • L’offre des avantages sociaux

Les offres d’avantages sociaux varient en fonction des entreprises ou des postes des salariés. Ces offres sont, en général, discutées pendant l’entretien final ou lors de la prolongation d’un emploi. Au vu d’un marché de plus en plus concurrentiel, il est important de se démarquer et de proposer des avantages toujours plus attrayants. 


Quels avantages sont les plus appréciés

1. Les chèques-cadeaux

Classique, mais efficace, le chèque-cadeau, ou bon d’achat, plaît toujours. Il permet d’effectuer des achats dans une multitude d’enseignes, et donc de satisfaire le plus grand nombre.

2. Les divertissements numériques

Les employés apprécient fortement les abonnements aux plateformes, qu’elles concernent le streaming ou bien la musique.

Avec le confinement lié à la crise sanitaire, la pratique de ces loisirs s’est fortement développée et suscite toujours l’intérêt du plus grand nombre.

3. Les activités sportives et de détente

Afin de satisfaire les sportifs (mais pas que), le CSE peut décider de mettre en place une association sportive au sein de l’entreprise, négocier des avantageux dans des clubs de sport ou encore obtenir des places de stade à prix réduit.

Le CSE peut également proposer des activités de bien-être et de détente ou aller plus loin dans sa démarche en proposant à ses salariés un programme de sport en entreprise sur mesure. Via certaines applications, le CSE peut facilement mettre en place des challenges connectés dans l’entreprise. Une initiative fédératrice et engageante qui permet de satisfaire le plus grand nombre !

4. Les loisirs culturels

Le chèque culture donne accès à la fois aux achats culturels, mais aussi aux activités sportives et culturelles. Il est valable dans tous les magasins proposant des biens et services en rapport avec la culture.

À savoir : les chèques culture sont exonérés de cotisations sociales et de charges sociales. Le CSE paye donc uniquement ce qu’il offre.


Quels avantages offrir en période de Covid19 ?

De façon générale, et particulièrement durant cette période, les cadeaux d’entreprise sont un très bon moyen de fidéliser les salariés et de les remercier pour leur implication dans l’entreprise. Le stress causé par la maladie, puis par le confinement, et maintenant par la crise économique qui en résulte, a très négativement impacté la motivation et l’enthousiasme des salariés.

La crise du Covid-19 et le confinement ont mis en lumière les avantages qu’offrent les chèques-cadeaux dématérialisés. Depuis le retour à une situation sanitaire plus sereine, le chèque papier reprend ses marques : pour chacun, le manque de contact social depuis la crise a pesé sur le bien-être psychologique. Qui dit sortie de crise, dit sorties tout court ! Rien de tel qu’un peu de shopping pour retrouver les interactions sociales et la douceur de vivre.

Pour les entreprises, la dématérialisation permet d’offrir à distance des chèques-cadeaux à leurs salariés en créditant simplement leur compte en ligne, via leur adresse mail. Aujourd’hui, la commande de chèques physiques se fait également en ligne. Les salariés reçoivent leurs titres cadeaux directement à leur domicile, sous pli. Quel plaisir d’ouvrir sa boîte à lettres pour découvrir l’enveloppe tant attendue !

Du côté du destinataire, cette solution permet de dépenser les bons cadeaux digitaux ou papier dans les enseignes de son choix, en magasin ou sur les sites de e-commerce.

👇 Les points à retenir
  • Le rôle du CSE est avant tout de représenter les salariés de l’entreprise.
  • Mettre à la disposition des salariés les aménagements nécessaires permet de motiver les équipes.
  • Offrir des avantages aux employés montre que l’entreprise se préoccupe de leur santé globale et de leur avenir. Une offre intéressante d’avantages sociaux aide également à attirer et retenir les talents.