Culture d’entreprise : comment faire de vos salariés les meilleurs ambassadeurs ?

Lisa Vallini

8 min de lecture
Les salariés sont vos meilleurs ambassadeurs

Pour diffuser votre culture d’entreprise interne ou partager votre politique RSE, vos salarié.e.s sont de loin vos meilleurs ambassadeurs et ambassadrices sur les réseaux sociaux. Alors, comment favoriser cette prise de parole et peut-on mener cette stratégie tout en conservant une bonne image de l’entreprise en interne ? On décrypte tout ça dans cet article.

La culture d’entreprise : une stratégie de communication en or

De quoi s’agit-il concrètement ?

On ne va pas se mentir, le terme de culture d’entreprise paraît bien souvent abstrait. Dans la plupart des cas, ce concept désigne un ensemble de comportements et de valeurs partagées par une majorité des salariés au sein d’une organisation. Tous ces éléments habillent l’entreprise d’une aura qui va définir l’attachement à la marque ou non.

Au-delà de cet aspect émotionnel, la culture d’entreprise reflète aussi ce qui distingue un endroit d’un autre. Bien souvent, elle se définit à travers son histoire et les événements qui ont marqué sa création et son évolution. Et qui sont les premières personnes à vivre au quotidien la vie de l’entreprise ? Bingo, vos salariés. Qui peut donc témoigner au mieux de ce qui se passe chez vous ? Eux bien sûr et c’est pour cela que vous ne pourrez pas trouver de meilleurs ambassadeurs de l’entreprise pour parler de vous.

Bon à savoir : selon une enquête Stepstone, les valeurs de l’entreprise prennent la 2e position des éléments influençant la marque employeur selon les gérants. Et pour les salariés ? Elles ne se trouvent qu’en 9e position. La culture d’entreprise va donc bien plus loin !

Les programmes d’employés ambassadeurs, aussi appelés employee advocacy, visent un double objectif : humaniser votre image de marque et augmenter le sentiment d’appartenance des salariés à l’entreprise. Il s’agit d’une véritable stratégie social media puisque les salariés sont incités à relayer des contenus de la marque soit comme leviers d’acquisition soit dans le but de créer une communauté et de générer de l’engagement.

Ainsi, l’entreprise fidélise non seulement les employés, mais aussi les prospects, participe à la croissance de l’entreprise et apporte une bonne dose de crédibilité à la marque employeur. Pourquoi sur les réseaux sociaux ? Et bien, car il s’agit du canal de mobilisation de référence de notre ère digitale. En plus, comme cette tactique reste encore peu connue en France, c’est une occasion idéale de se démarquer.

Parlons peu, parlons chiffres

On pourrait lister les avantages de cette approche pendant des heures, mais parfois les chiffres sont plus parlants que des mots :

  • Les messages d’une marque sont partagés 24 fois plus souvent lorsque ce sont des salariés qui les publient. Et ce n’est pas tout, ces derniers ont une portée 561 % plus forte que les messages corporate, oui vous avez bien lu ! (étude Social Média Today).
  • 95 % des chercheurs d’emploi vérifient la réputation des potentiels employeurs avant de candidater (enquête Stepstone).
  • 84 % des consommateurs privilégient les recommandations de leurs réseaux à toute autre forme de publicité (Sprout Social). Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que vos salariés soient vos meilleures égéries.
  • 1 140 personnes : c’est l’audience moyenne d’un salarié sur les réseaux sociaux, sachant que le nombre d’abonnés commun avec l’entreprise n’est en général que de 8 % (Dynamic Signal).
  • On accorde 2 fois plus notre confiance aux salariés qu’au PDG ou à un cadre d’une entreprise.
  • Les leads développés pour devenir ambassadeurs de l’entreprise convertissent 7 fois plus (IMB).

Vous avez encore un doute sur l’efficacité de cette stratégie de marque ? Voyons maintenant comment l’appliquer.

5 pistes pour faire de vos salariés les véritables ambassadeurs de votre marque employeur pour améliorer votre culture d’entreprise

Créez un environnement de travail stimulant

Vous l’aurez compris, vos salariés représentent une chance incroyable de toucher une cible plus large et de mieux convertir. Cependant, pour qu’ils deviennent une véritable force de proposition et levier d’engagement, il faut bâtir un environnement qui valorise leur bien-être au travail. On ne peut tout simplement pas partager du contenu positif si son quotidien est un enfer.

Votre première mission consiste à valoriser la qualité de vie au travail et à mettre en œuvre des actions qui vont inciter les collaborateurs à se rassembler autour de vous. Pour cela, n’hésitez pas à proposer des événements fédérateurs comme des teambuildings ou des séminaires d’entreprise. Ce genre de rassemblement porteur de sens aura plus de chance d’être partagé positivement ! L’épanouissement des collaborateurs est un prérequis non négociable à la mobilisation des employés et au développement de la culture d’entreprise.

À noter : si votre budget est restreint, ne baissez pas les bras, d’autres occasions existent pour booster votre culture d’entreprise et créer un fort sentiment d’appartenance. Par exemple, vous pouvez instaurer un réseau social interne pour faciliter les échanges entre les membres de votre équipe. Ça ne coûte rien, mais ça a fait ses preuves.

Définissez vos objectifs en amont

Trois mots d’ordre doivent vous accompagner pour établir un programme d’employee advocacy qui tient la route : précis, réaliste et défini. On ne vous conseille pas d’avoir la folie des grandeurs ici, mais plutôt les pieds sur terre avec des résultats accessibles comme :

  • développer la notoriété de votre entreprise ;
  • attirer de nouveaux clients ;
  • générer des leads ;
  • accroître votre taux de conversion ;
  • stimuler le taux d’engagement de votre audience ;
  • vendre vos produits ou vos services.

Expliquez clairement ce que signifie le rôle d’ambassadeur et ses enjeux afin d’engager les salariés dans votre démarche. Qui sait, peut-être allez vous révéler des vocations d’influenceur !

Formez vos salariés pour qu’ils deviennent des ambassadeurs

L’une des meilleures façons d’encourager la participation de vos collaborateurs consiste à les former. En enseignant les bonnes pratiques d’utilisation des réseaux sociaux, vous vous assurez d’une part qu’aucun impair n’est commis, mais aussi que votre charte éditoriale est respectée. Tâchez néanmoins de ne pas vous montrer trop strict sous peine que vos collaborateurs perdent en spontanéité et que les partages soient moins authentiques.

Pour préserver la réputation de l’entreprise et s’inscrire dans la stratégie marketing globale, vous pouvez partager les lignes directrices suivantes :

  • le type de publication (texte, vidéo, etc.) ;
  • les canaux de diffusion ;
  • le ton à adopter ;
  • les pratiques proscrites et les informations confidentielles à garder secrète ;
  • la manière de répondre aux commentaires ;
  • une référence à mentionner pour des questions ou des précisions sur un sujet.

Ces guidelines ne freinent pas la créativité de vos équipes et permettent de conserver une ligne éditoriale fluide et cohérente. Vous pouvez également partager un kit de référencement avec des modèles prêts à être complétés ou des sessions découvertes des médias sociaux pour dévoiler les mystères des hashtags au plus grand nombre.

À noter : s’exprimer sur les réseaux ne bénéficie pas seulement à l’entreprise, mais aussi au personal branding (marque personnelle) des salariés. De cette manière, ils deviennent reconnus pour leurs opinions et leurs expertises dans leurs domaines.

Désignez des super-ambassadeurs sur lesquels vous appuyer

Désignez des référents pour partager votre culture d’entreprise permet d’avoir une directive claire et de se tourner vers quelqu’un en cas de doute. Pour cela, définissez clairement ses attributions, que ce soit l’étendue de sa mission, le temps qu’il doit y consacrer ou la récompense qu’il peut espérer. Offrir une rémunération en échange de la promotion de la culture d’entreprise peut sembler contreproductif. En effet, si la seule motivation est financière, votre message risque d’être bien fragile. Néanmoins, il paraît évident que l’investissement ne doit pas passer inaperçu. Alors, comment faire ?

Pour valoriser les initiatives sans compromettre l’éthique, les chèques cadeaux sont une bonne alternative. Ils augmentent le pouvoir d’achat de vos salariés, tout en laissant une grande flexibilité. De plus, vous pouvez bénéficier d’une exonération sous certaines conditions. De la même manière, les bons d’achat pourront vous servir pour booster une motivation en berne. Durant tout le processus, n’oubliez pas de mettre à l’honneur vos collaborateurs clés dans votre communication interne.

Bon à savoir : 65 % des spécialistes du marketing estiment que la meilleure façon de rendre les salariés actifs consiste à les récompenser pour leurs bonnes performances (étude GaggleAMP).

Choisissez les bons outils pour mesurer les performances de votre programme

Pour connaître la réussite de votre programme et la portée des actions de vos ambassadeurs, vous devrez disposer d’outils pour mesurer vos résultats. Les indicateurs de performances (ou KPI) seront vos meilleurs alliés pour percer à jour les plus belles victoires et mesurer le ROI de votre programme. Quelles données doivent attirer votre attention ?

Les meilleurs contributeurs et leurs résultats ;

L’engagement suscité, visible sous forme de commentaire, de like, de partage, de clics ou d’inscription ;

L’évolution de votre trafic et de votre nombre d’abonnés ;

Le nombre de ventes.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive, libre à vous de la compléter selon vos objectifs définis plus haut.

Bon à savoir : s’appuyer sur vos salariés en tant qu’ambassadeurs de la marque est particulièrement pertinent pour établir une stratégie de cooptation en recrutement. Le bouche-à-oreille est en effet un excellent moyen de recruter des collaborateurs de talent.

A retenir
  • répondre aux attentes des collaborateurs pour les motiver et stimuler leur esprit d’équipe ;
  • faire confiance à votre équipe pour parler positivement de la marque et créer de l’engagement ;
  • réaliser une véritable campagne pour promouvoir les prises de paroles des collaborateurs de l’entreprise ;
  • partager des outils et les bonnes pratiques à adopter sur les réseaux sociaux ;
  • mettre en place des objectifs mesurables, les communiquer et récompenser les victoires !

Lisa Vallini