Qui accepte les chèques vacances ?

Lisa Vallini

7 min de lecture

Pour vous aider à organiser un séjour à moindre coût, l’employeur et le CSE peuvent financer une partie de vos chèques vacances. La question demeure alors : où utiliser ces titres de paiements ? On fait le point sur qui accepte les chèques vacances !

Parlons peu, parlons bien : qu’est-ce qu’un chèque vacances ?

Un moyen de paiement unique en France

Vous ne vous en souvenez peut-être pas, mais quand le gouvernement Mitterrand instaure les chèques vacances en 1982, il s’agit d’une véritable action sociale. Leur but consiste alors à étendre l’accès aux vacances au plus grand nombre. Et il faut dire que ces aides fonctionnent plutôt bien puisque le dispositif gagne rapidement en popularité et permet aujourd’hui à de nombreux foyers de profiter de leurs congés. 

Concrètement, le chèque vacances se présente sous la forme d’un carnet de chèques en coupures de 10, 20, 25 et 50 euros ou d’un e-chèque de 60 euros, uniquement valable sur Internet. 

Qui dépend de l’ANCV

Le seul organisme habilité à gérer l’émission, la diffusion et la distribution du chèque vacances, c’est l’Agence nationale pour les chèques vacances, plus connue sous le doux nom de ANCV.

Bon à savoir : à la différence du titre restaurant, les chèques vacances s’utilisent sans limites de nombre lors du paiement. Si vous souhaitez vider votre chèque pour payer une virée en jet-ski, personne ne vous en empêchera. 

Quels sont les heureux bénéficiaires des chèques vacances ?

Bonne nouvelle : tout le monde peut bénéficier du chèque vacances du moment que les entreprises décident de les mettre en place pour leurs salariés. Et oui, la distribution d’un titre de paiement concerne l’ensemble des collaborateurs, qu’ils soient en CDD ou en CDI. Comment ça fonctionne concrètement ? L’employeur ou le CSE accorde une participation financière partielle et le salarié complète le reste du montant. 

Bon à savoir : les salariés ne sont pas les seuls bénéficiaires de chéquiers pour leurs vacances-loisirs, d’autres conditions d’attribution existent comme un financement de la CAF pour les foyers modestes ou par le biais des mutuelles pour les retraités.

La fiscalité de la participation de l’employeur est avantageuse puisqu’elle présente :

  • une exonération de charges sociales dans la limite de 460 euros par an et par bénéficiaire (entreprise de moins de 50 salariés) ;
  • une exonération totale de cotisations sociales (si acquis par le comité dans une entreprise de plus de 50 salariés). 

Et ce n’est pas tout : votre revenu fiscal de référence et votre nombre d’enfants à charge changent aussi le montant de votre titre. Pour vous aider à y voir plus clair, on fait le point sur le fonctionnement du chèque vacances et les règles fixées par l’Urssaf.

À noter : si vous n’utilisez pas votre chèque vacances, vous pouvez le partager à votre conjoint, concubin ou partenaire de Pacs, ainsi qu’aux personnes fiscalement à votre charge. Vous pouvez nous faire confiance, c’est écrit noir sur blanc dans le Code du tourisme.

Que pouvez-vous régler avec votre chèque vacances ?

On vient de le voir, le chèque vacances c’est la contribution de l’employeur ou du CSE pour augmenter votre budget vacances et vous offrir ainsi plus de pouvoir d’achat. Maintenant que vous avez votre chéquier en main, où allez-vous pouvoir le dépenser ?

Ce serait difficile de vous dresser une liste exhaustive de tous les endroits possibles, mais voici déjà quelques pistes qui devraient vous éclairer : 

  • hébergement ou location de vacances : posez vos bagages dans les campings, hôtels, village de vacances, gîtes et chambres d’hôtes partenaires ;
  • séjours organisés et transports : réservez vos escapades en agences de voyages, louez vos véhicules sans crainte et empruntez même les transports aériens, ferroviaires, maritimes et les autocars avec vos titres de paiement ;
  • restauration : c’est parti pour les brasseries, les restaurants traditionnels et les grandes tables. De quoi vous faire plaisir tant que vous évitez la vente à emporter ;
  • activités culturelles : à vous les musées, les monuments, les concerts, les dernières séances de cinéma et les représentations théâtrales ;
  • loisirs et détente : choisissez votre parc d’attractions préféré, la colonie de vacances de rêve pour vos enfants, réservez des raquettes pour explorer les montagnes ou une planche de surf pour arpenter les vagues. 

Quand on vous disait que vos perspectives étaient larges, on ne vous mentait pas ! Une petite nuance cependant, la SNCF accepte les chèques vacances en boutique et en gare, mais pas sur Internet et seulement pour les trajets sur le territoire national (excepté en Île-de-France où les chèques vacances ne sont pas recevables). De la même manière, les vols concernent les voyages en France métropolitaine, en outre-mer et dans les pays de l’Union européenne. On est désolé, il vous faudra trouver un autre moyen de financer votre séjour aux Seychelles.

Bon à savoir : les chèques vacances ne sont désormais plus acceptés aux péages des autoroutes, sauf pour créditer un abonnement télépéage Liber-t Vacances.

Si vous souhaitez profiter du chèque vacances pour payer votre plein d’essence, remplir votre panier de courses à ras bord ou renouveler votre garde-robe, vous allez être déçus. Les titres de paiement ne peuvent pas financer le carburant, les produits alimentaires ou les vêtements. Il va falloir se contenter d’une sortie accrobranche en plein air, d’une glace italienne ou d’une location sur la côte Atlantique. Ce qui n’est déjà pas si mal.

À noter : même si les chèques vacances s’utilisent comme n’importe quel mode de paiement, l’enseigne n’est pas tenue de vous rendre la monnaie. Attention donc à ne pas trop dépasser le montant des chèques une fois en caisse.

Comment utiliser vos chèques vacances ?

Trouvez une enseigne qui accepte les chèques vacances

Et ce ne sera pas bien difficile puisque le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance compte près de 200 000 professionnels du tourisme et des loisirs prêts pour vous accueillir. D’ailleurs les chèques ne sont pas utilisables uniquement pour des vacances en France, vous pouvez aussi partir à l’aventure en Europe avec toute la famille.

Si vous avez besoin de réserver à l’avance, vous pouvez retrouver la liste des prestataires partenaires sur le site de l’ANCV. Pour les autres, il vous suffit de rester attentif aux indications « chèques vacances acceptés » sur les devantures avant de sortir votre chéquier. 

Bon à savoir : la réservation d’une prestation, notamment pour les locations de vacances, passe souvent par un acompte par carte bancaire, puis par le règlement du solde sur place. L’espace adhérent de l’entreprise permet de suivre facilement votre commande.

Respectez la durée de validité de votre titre de paiement

Maintenant qu’on vient de voir tous les endroits où dépenser vos chèques vacances, il serait dommage d’attendre la date limite pour les utiliser. Et oui, comme toutes les bonnes choses, les chèques vacances ont une fin de validité. Vos titres de paiement sont valables durant 2 ans à partir de leur année d’émission. Rassurez-vous cependant si vous trouvez des chèques périmés de peu, ils restent échangeables pendant 3 mois après leur date de péremption. 

À noter : le chèque vacances n’est pas un avantage saisonnier : il s’utilise toute l’année ! Et oui, aucune distinction entre le week-end, la semaine et les jours fériés pour ces titres de paiement, vous pouvez les dépenser hors congés et à la dernière minute.

Même si vous avez un long moment pour les échanger, un des risques des chèques vacances, c’est de les oublier. On le sait bien, c’est le sort réservé à de nombreux titres de paiement qui se perdent au fond d’un sac, dans l’ombre d’un tiroir ou finissent sans le savoir à la poubelle avec les tickets de caisse…

Heureusement, pour éviter ce triste sort, vous pouvez opter pour une solution dématérialisée. En plus d’une belle option pour la planète, elle vous offre plus de chances de ne pas égarer votre chèque vacances en chemin. On vous parle de cette alternative au papier dans notre webinaire. 

Bon à savoir : connaissez-vous la différence entre chèque vacances et chèque cadeaux ? On vous en parle dans cet article.

👇 Les points à retenir
  • le chèque vacances permet de payer ses dépenses de locations, d’activités sociales, culturelles et de loisirs, mais aussi ses frais de restauration ;
  • les enseignes partenaires affichent leur acceptation du chèque vacances sur leur devanture ou sur leur site Internet et figurent dans le catalogue de l’ANCV ;
  • la période de validité d’un titre de paiement est de 2 ans, renouvelable sous 3 mois après expiration.

Lisa Vallini