CSE

Comment toucher les 100 € de l’URSSAF ?

5 min de lecture

Face à une l’inflation des dernières années, les dispositifs d’aides de l’État comme la prime URSSAF de 100 euros, ou indemnité inflation, peuvent être utiles à vos salariés. Mais comment faire le tri entre toutes les aides disponibles ? Comment valoriser le pouvoir d’achat des salariés autrement ? Par les avantages salariés, bien sûr ! Tour d’horizon des différentes façons de valoriser le pouvoir d’achat de vos collaborateurs. 

Prime inflation, prime Macron, PPV, prime carburant… De quoi parle-t-on ?

Il est facile de confondre les différents dispositifs d’aide que l’État a mis en place ces dernières années pour lutter contre l’inflation. Et pour cause, la tension subie par notre économie continue de peser, bien que la hausse des prix ait connu des périodes de ralentissement depuis 2020. Voici les différentes primes et aides de l’État en faveur du pouvoir d’achat :  

La prime inflation de 100 € 

L’indemnité inflation est une aide de l’URSSAF apportée aux entreprises afin qu’ils versent 100 € à leurs salariés pour lutter contre la hausse des prix. Normalement versée entre 2021 et 2022, on ne peut toucher la prime inflation qu’une seule fois. Environ 38 millions de Français en ont bénéficié. 

Pour obtenir la prime inflation, les conditions sont les suivantes : 

  • Avoir plus de 16 ans ;
  • Résider et avoir travaillé en France en octobre 2021 ; 
  • Avoir été rémunéré moins de 26 000 € entre le 1er janvier et le 31 octobre 2021. 

Bon à savoir : Vous répondez aux conditions ci-dessus, mais vous n’avez pas touché la prime inflation de 100 € ? Vous pouvez en faire la demande sur le site des aides du gouvernement. 

L’indemnité inflation de 2023 pour le service public 

Pour le service public, une prime de pouvoir d’achat exceptionnelle a été versée en septembre 2023. Le montant varie en fonction de la catégorie du fonctionnaire, et donc de sa grille de rémunération. Seules les personnes ayant touché moins de 39 000 € brut entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023 sont concernées. 

La Prime sur le Partage de la Valeur (PPV)

Anciennement appelée la prime Macron, la PPV est un dispositif visant en priorité les entreprises de moins de 50 salariés. Il tend à mieux associer les salariés aux performances de leur entreprise. Cette prime est exonérée de cotisations sociales et d’impôts sur le revenu.

Bon à savoir : Depuis le 29 novembre 2023, l’employeur peut désormais verser jusqu’à 2 PPV par année civile, pour un montant de 3 000 € par salarié et par an. Si l’entreprise a conclu un dispositif d’intéressement ou de participation, ce montant peut s’élever à 6 000 € par an et par salarié. 

La prime carburant de 100 € en 2024 

L’indemnité carburant renvoie à une aide de l’État versée en 2023. Son maintien n’a pas été confirmé pour 2024. Et comme son montant est de 100 € maximum, on la confond souvent avec la prime inflation de l’URSSAF. Cependant, ces deux dispositifs diffèrent sur bien des points. Par exemple, l’attribution de la prime inflation de 100 € était automatique. À l’inverse, il faudra faire une demande afin d’obtenir la prime carburant en 2024. 

La prime carburant de 100 € vise à soutenir les ménages français face à l’augmentation du prix du carburant. Versée par l’État, elle concerne les travailleurs possédant un véhicule. Pour 2024, ce dispositif ne risque de concerner que les personnes ayant un revenu fiscal de référence 2021 inférieur à 14 700 € par part. 

Bon à savoir : le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a déclaré le 14 décembre dernier sur BFM TV que l’indemnité carburant ne serait activée en 2024 qu’en cas d’explosion des prix comparable à celle de 2023. Pour rappel, le carburant approchait alors des 2 € le litre.

Comment améliorer le pouvoir d’achat de vos salariés et lutter contre l’inflation ?

Vous l’aurez compris, les aides de l’État pour aider les salariés à lutter contre l’inflation risquent de ne pas suffire. Cependant, il existe de nombreux moyens pour les entreprises d’améliorer le pouvoir d’achat des salariés

C’est notamment le cas des chèques cadeaux TirGroupé ! En effet, cet avantage salarié est exonéré de cotisations sociales s’il respecte la réglementation de l’URSSAF, et n’est pas considéré comme un revenu. À ce titre, distribuer des chèques cadeaux est aussi avantageux pour les salariés que pour l’entreprise.

En savoir plus :

Valorisez le pouvoir d’achat de vos salariés !

Les points à retenir :
  • La prime inflation (ou indemnité inflation) de 100 € versée par l’URSSAF a été mise en place entre 2021 et 2022. Vous ne pouvez la percevoir qu’une seule fois ; 
  • Une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a été allouée aux agents du service public en septembre 2023 ; 
  • La prime sur le partage de la Valeur (PPV) vise à associer les salariés aux performances de leur entreprise, qui peut leur verser jusqu’à 6 000 € par an exonérés de charges et d’impôt sur le revenu ; 
  • La prime carburant de 100 € pourrait être maintenue en 2024. Elle vise à réduire l’impact de la hausse du prix du carburant pour les actifs utilisant leur véhicule pour aller travailler ;
  • Les chèques cadeaux permettent aux salariés d’améliorer leur pouvoir d’achat, et à l’entreprise de ne pas payer de cotisations sociales si la distribution respecte la réglementation URSSAF.