5 bonnes raisons d’améliorer l’expérience de recrutement de vos candidats !

Lisa Vallini

6 min de lecture
Améliorer l'expérience recrutement d'une entreprise

C’est connu, la recherche d’emploi n’est jamais une partie de plaisir, et ce n’est pas les 60 % des postulants qui ont déjà vécu un scénario négatif qui diront le contraire (étude Glassdoor). Pourtant, booster votre processus de recrutement possède de nombreux avantages. Vous ne nous croyez pas ? On vous donne 5 raisons d’améliorer votre expérience candidat.

Communiquer de façon transparente avec les candidats pour limiter les mauvaises surprises

Quand on rédige une annonce d’emploi, on a tendance à arrondir les angles. On a envie de montrer son entreprise sous son meilleur jour et c’est bien normal. Ce qui l’est moins en revanche, c’est d’enjoliver le tableau pour attirer les talents. Tôt ou tard, ils finiront bien par découvrir les coulisses, alors autant que ce soit dès le départ. 

Et oui, si un candidat prometteur accepte le poste, mais n’est pas certain de son choix, il se peut qu’il déserte après quelques mois… Le but est que votre futur collaborateur soit sûr à 2 000 % de son choix pour minimiser le taux de turnover. Pour ça, privilégiez la sincérité et la simplicité. De cette manière, vous donnerez une image réelle de ce qu’est votre entreprise. 

Bon à savoir : selon le baromètre 2019 de l’expérience candidat sur les sites carrières (étude Easyrecrue et HEC Junior Conseil), il faudrait entre 4 et 120 clics en moyenne pour postuler à une offre d’emploi. Plus votre processus en ligne est long, plus les postulants risquent de déchanter…

C’est évident, le volume de candidatures reçues ne permet pas de répondre à tout le monde. Pour limiter cette situation, les RH peuvent sélectionner les plateformes sur lesquelles publier les offres d’emploi afin d’attirer des candidats moins nombreux, mais plus pertinents. Là aussi, une description précise du poste à pourvoir favorisera l’autoélimination.

Bon à savoir : si vous n’avez pas le temps de vous occuper des mails de candidatures, vous pouvez déléguer cette tâche à un cabinet de recrutement.

Si vous avez créé une page de recrutement, vous pouvez inclure une FAQ avec les questions courantes auxquelles font face les candidats potentiels. En plus de les renseigner, vous éviterez ainsi ces détails pragmatiques pendant l’entretien et vous pourrez vous concentrer sur des éléments plus qualitatifs. Un bon moyen de faire véritablement connaissance et de valider l’adéquation du profil.

Bon à savoir : pensez à vérifier que le lien de votre annonce fonctionne. C’est bête, mais un lien rompu sur la toile arrive vite et peut empêcher les meilleurs candidats de vous trouver… Et ce serait bien dommage !

Immerger le candidat dans l’entreprise offre un avant-goût de ce qui l’attend

Le candidat choisit autant l’entreprise que l’inverse. Et oui, ce n’est pas tout d’avoir un coup de cœur pour un profil, il faut aussi que le candidat soit séduit par ce que vous proposez. Peu importe, la manière dont vous présentez le poste sur le papier, les postulants ne sont jamais sûrs d’accepter un emploi en se présentant à l’entretien. C’est pourquoi offrir une immersion dans l’environnement de travail et la culture d’entreprise fera certainement pencher la balance.

Bon à savoir : d’après une étude LinkedIn, 87 % des talents affirment changer d’avis sur un poste ou une entreprise dont ils doutaient après une expérience d’entretien positive. À l’inverse, 83 % des postulants sont freinés par une expérience d’entretien négative, même s’ils appréciaient la marque auparavant.

Pour immerger le candidat dans votre quotidien, vous pouvez organiser des visites des bureaux, un échange avec d’autres collaborateurs ou même planifier un déjeuner. Ces rencontres peuvent faire partie intégrante des phases de recrutements. L’intérêt est double : cet aperçu permet aux candidats de se projeter et aux RH de visualiser l’intégration du postulant à l’entreprise. De cette manière, vous avez moins de chances de faire fausse route.

Proposer un processus de recrutement optimisé pour se différencier sur le marché de l’emploi

Même si on aimerait croire qu’on est la seule entreprise qui compte pour nos candidats, il n’en demeure pas moins qu’ils tentent aussi leur chance ailleurs. En plus du poste en lui-même, d’autres critères interviennent dans le choix d’une entreprise, comme le feeling lors de l’entretien d’embauche ou un attachement à l’ambiance qui se dégage (après la petite visite réalisée précédemment ou à la suite d’une rencontre avec ses futurs collègues). 

Si un candidat s’est senti à l’aise avec vous, que la communication a été transparente, les délais de réponse clairs, en un mot, que le processus de recrutement l’a valorisé tout du long, il y a de fortes chances pour qu’il apprécie déjà votre entreprise. 

Et puis, lors de futurs entretiens, il y aura forcément des comparaisons avec ce que vous avez proposé comme expérience candidat, alors autant tout faire pour qu’elle soit la plus mémorable possible.

Bon à savoir : améliorer l’expérience candidat est synonyme de réduction des coûts d’embauche, une optimisation jusqu’à deux fois plus efficace pour les entreprises qui soignent leur process de recrutement d’après le groupe Aberdeen. 

N’oubliez pas, un candidat peut lui aussi choisir de ne pas aller jusqu’au bout d’un processus de recrutement. Si vous bâclez l’expérience, par exemple en ne donnant pas de réponses pendant plusieurs semaines après le premier entretien ou en ne mentionnant pas que le poste à pourvoir est un CDD, il se peut que le postulant passe son chemin. 

Bon à savoir : d’après une étude CareerBuilder, quatre candidats sur cinq estiment qu’une bonne expérience candidat constitue un indicateur fiable sur la manière dont l’entreprise considère ses collaborateurs.

Traiter les rejets avec délicatesse pour soigner votre marque employeur

Côté candidat, il n’y a pas de retour plus négatif qu’une absence de réponse. Au-delà de la simple politesse, c’est aussi une question de réputation. En effet, une étude révèle que 44 % des demandeurs d’emploi qui n’ont pas reçu de nouvelles d’un recruteur après avoir postulé à une offre ont une plus mauvaise opinion de la marque. 

Les candidats peuvent aussi être des clients potentiels de votre marque… Si vous avez une expérience de recrutement valorisante, nul doute que les postulants continueront leurs emplettes chez vous. Une étude PathMotion estime que 40 % d’entre eux seraient plus enclins à consommer après une expérience candidat positive. Dans le cas contraire, on ne peut pas leur en vouloir de passer leur chemin. 

Bon à savoir : les profils écartés peuvent tout de même constituer un vivier de candidats dans lequel piocher pour d’autres postes. On ne sait jamais ce que l’avenir réserve.

Vous avez peut-être entendu dire que « tout ce qui se passe durant un processus de recrutement reste dans le processus de recrutement ». Et bien si cet adage est vrai pour Vegas, on a un peu plus de doute du côté RH. Les mauvaises nouvelles, c’est comme les rumeurs, ça circule vite : 78 % des personnes en recherche d’emploi discutent de leurs expériences négatives avec leurs proches. Sans parler de la digitalisation qui offre un espace privilégié pour manifester son mécontentement… 

Améliorer l’expérience candidat est essentiel pour ne pas ternir votre image de marque et participe à la fidélisation de vos prospects. Qui sait, vos meilleurs ambassadeurs se cachent peut-être parmi les candidats.

User et abuser du feedback pour continuer à améliorer l’expérience candidat

Tout comme les entretiens feedback sont essentiels dans la vie de l’entreprise, ils font partie intégrante d’une stratégie de recrutement efficace. D’ailleurs, 94 % des talents désirent en recevoir un après un entretien, d’après les statistiques de recrutement de LinkedIn. Même si vous ne retenez pas un candidat, il conservera une impression positive de votre entreprise puisque vous aurez pris le temps de donner un retour constructif.

Le feedback est aussi un processus à double sens : les postulants ont sûrement des choses intéressantes à raconter au recruteur. Ces informations vous seront précieuses pour continuer à améliorer l’expérience candidat à l’avenir et recruter facilement.

Bon à savoir : pour améliorer l’expérience candidat jusqu’au bout du bureau, pensez à réaliser un onboarding digne de ce nom. Pour ça, vous pouvez organiser une soirée d’entreprise, un séminaire ou simplement un déjeuner. Laissez libre cours à votre créativité.

Les points à retenirles points à retenir
  • soigner le processus de recrutement permet de recruter des candidats enthousiastes et compétents qui resteront longtemps dans l’entreprise ;
  • améliorer l’expérience candidat passe par prendre le temps de répondre à tous et d’organiser des feedbacks pour fidéliser et valoriser la marque employeur ;
  • les meilleurs talents sont ceux qui correspondent à votre entreprise : soyez transparents pour les recruter.

Lisa Vallini