RSE en entreprise : Et si vous passiez à l’action ?

Lisa Vallini

6 min de lecture
rse-en-entreprise

Vous avez peut-être vu passer cet acronyme intriguant dans les journaux ou entendu votre collègue en parler autour d’un café. Ça n’a rien d’étonnant puisque si vous tapez « RSE en entreprise » dans le moteur de recherche Google, vous n’obtenez pas moins de 17 100 000 résultats dans le monde… Des chiffres à faire tourner la tête et qui montre bien l’importance du sujet. Plus qu’une tendance, la responsabilité sociale ou sociétale des entreprises (oui c’est bien la signification de gestion de la RSE) est une démarche accessible qui cherche à développer des pratiques éthiques et durables pour répondre aux enjeux de notre temps. Alors, pourquoi est-ce important et surtout comment s’y mettre ? On vous donne les clés pour passer à l’action !

1. Petit point sur les fondamentaux d’une démarche RSE

Qu'est-ce que la RSE ?

"La RSE est un concept qui désigne l’intégration volontaire, par les entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes."
- La Commission européenne.

Les 3 piliers sur lesquels s’appuyer pour favoriser un développement durable

La responsabilité sociétale des entreprises consiste à prendre en compte le développement durable au sein de la stratégie de la société. Ainsi, son but est de répondre aux défis environnementaux, sociaux et sociétaux. Comme vous pouvez le deviner, il s’agit bien sûr des trois piliers à prendre en compte pour une gestion de la RSE efficace.

Au niveau du pilier social, les actions passent par :

  • renforcer l’égalité des chances ;
  • promouvoir la diversité ;
  • garantir la santé et la sécurité au travail ;
  • répondre aux besoins de formation du personnel.

D’un point de vue économique, les mesures s’appuient sur :

  • la notion de transparence ;
  • la satisfaction et la fidélisation de vos clients ;
  • le maintien d’une qualité de service ;
  • le règlement de vos factures à temps ;
  • le soutien apporté aux fournisseurs locaux.

Enfin, le pilier environnemental concerne :

  • la réduction des émissions de gaz à effets de serre ;
  • l’utilisation de ressources naturelles ;
  • la diminution des déchets et la mise en place du recyclage ;
  • l’attention portée au maintien de la biodiversité.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive, en revanche elle livre un aperçu concret d’une démarche RSE. Par la mise en place d’actions durables et éthiques dans votre fonctionnement, votre organisation agit concrètement pour le bien-être salarial et la protection de l’environnement, en plus de maintenir une grande qualité de service. Une perspective motivante, n’est-ce pas ? 💪 

C’est la loi Pacte du 22 mai 2019 qui ajoute les aspects environnementaux et sociétaux aux considérations de l’entreprise. Elle introduit la notion « d’entreprise à mission » qui contribue donc au bien commun et non plus à sa seule croissance.

Et réduire efficacement l’impact des entreprises

Difficile de nier l’impact de nos activités de production de biens et de services sur la planète. Que ce soit en participant à l’émission de gaz à effet de serre ou en consommant une quantité importante de papier, le bilan carbone de nos bureaux est rarement neutre.

Les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) représentent dès lors une boussole pour appréhender les risques d’une organisation sur ces questions centrales.

La norme ISO 26 000 est une référence parmi les normes internationales concernant les enjeux de responsabilité de la société en entreprise et marque l’essor des préoccupations environnementales et éthiques au niveau mondial.

2. Pourquoi s’engager dans une démarche RSE en entreprise 

Améliorer sa performance globale 

Difficile de l’imaginer au premier abord, pourtant une entreprise engagée dans une politique de responsabilité sociale améliore ses performances sur le long terme. Certes, votre chiffre d’affaires ne va pas décoller dès la première mesure, mais promouvoir la responsabilité a un réel impact positif. Non seulement cette sensibilisation permet d’anticiper les risques, mais elle représente un véritable moteur d’engagement des salariés. Et oui, la RSE en entreprise est un bon levier de performance et de motivation !

D’après une enquête de France Stratégie sur la responsabilité sociale des sociétés et compétitivité de 2016, une entreprise socialement responsable augmente sa rentabilité de 13 % ! Voilà une raison supplémentaire pour s’y pencher.

Construire une entreprise résiliente

Comme la période de pandémie l’a si bien démontré, les entreprises ont dû ajuster leur comportement, leurs produits et leurs services aux réalités mouvantes du quotidien. Devenir une entreprise responsable permet de faire face à l’évolution sociétale, environnementale et économique afin de s’y adapter plus facilement. 

Répondre aux enjeux environnementaux 

Une entreprise qui néglige l’environnement n’a ni la côte auprès de ses salariés, ni auprès de ses clients, de ses fournisseurs ou de futures recrues. Et oui, toutes les parties prenantes sont de plus en plus sensibilisées à cette question fondamentale de la préservation de la biodiversité. Une entreprise qui s’engage dans une politique responsable gagne non seulement en crédibilité, mais répond aussi aux attentes des parties.

👉 Bon à savoir : Savez-vous que 65 % des consommateurs français basent leurs choix de consommation sur les prises de position des marques d’après l’étude Earned brand menée par Exelmans en 2018 ? Une tendance qui n’est pas prête de décroître. 

3. Quel plan d’action mettre en place une démarche de développement durable

Réaliser son diagnostic RSE 

Vous en conviendrez, pour savoir vers où aller il faut d’abord connaître son point de départ. Pour ça, vous pouvez établir un diagnostic RSE par une entreprise tiers qui analysera vos forces et vos faiblesses. Ce regard extérieur est bien utile pour juger le niveau de maturité de l’entreprise (concernant la politique RSE bien sûr) et avoir une vision claire des aspects à améliorer.

Planifier un budget 

La démarche RSE en entreprise doit être envisagée comme un investissement. Certes, engager un cabinet de conseil ou consacrer un poste à cette fonction mobilise des fonds. Cependant, les coûts sont rentabilisés à moyen terme grâce à l’économie d’énergie et de ressources ou la diminution des risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

Impliquer le plus grand nombre 

Mener une politique RSE en loup solitaire est non seulement épuisant, mais aussi limité. N’oubliez pas que cette démarche bénéficie au quotidien de tous vos collaborateurs et qu’ils ne demandent qu’à s’investir. Vous pourriez d’ailleurs être surpris des initiatives en interne et des propositions qui fleuriront de votre engagement. Ainsi, pensez à mener une communication solide et claire avec votre équipe.

👉 Bon à savoir : 83 % des salariés engagés dans une initiative RSE et développement durable en entreprise recommandent plus facilement leur employeur. Une raison de plus pour les impliquer dans votre projet (Korn Ferry, étude sur l’engagement des employés, 2018).

Assurer un suivi pour une amélioration continue 

Pour gagner en transparence et en crédibilité aux yeux de vos parties prenantes, vous pouvez établir un rapport RSE. Qu’est-ce que c’est ? Et bien il s’agit d’un document périodique, généralement annuel, qui témoigne de vos engagements et des résultats que vous avez obtenus grâce à vos engagements RSE.

La loi Grenelle II définit le cadre réglementaire de votre reporting RSE dont la publication est obligatoire pour les entreprises cotées en bourse, les grandes sociétés dépassant les 500 collaborateurs ou celles avec un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros.

L’obtention de labels atteste également du sérieux de votre démarche puisqu’ils supposent qu’un audit a été mené pour juger l’impact de votre entreprise. Ces indicateurs fiables ne sont pas à négliger dans une stratégie RSE.

👇 Pour résumer, une démarche en matière de RSE en entreprise :good-to-know-glady
  • S’appuie sur des actions environnementales, sociales et économiques pour accroître la responsabilité des entreprises ;
  • met en œuvre un code de conduite pour matérialiser l’engagement ;
  • repose sur un diagnostic de l’étimplique toutes les parties prenantes de l’entreprise.at actuel pour déterminer les mesures à mener ;

    Une démarche engagée en matière de RSE peut donc avoir un impact direct sur les résultats de votre entreprise !

Lisa Vallini